La ville de Deauville est réputée pour ses Festivals de cinéma, et c’est tout naturellement que le Festival International du Film sur les Métiers d’Art (FIFMA) a trouvé sa place dans la programmation. Une sélection de six films destinés à promouvoir les métiers d’Art sera projetée tout au long des 3 jours du Festival des Métiers d’Art de Deauville. Découvrez en avant-première les films sélectionnés :

Le vendredi 14 juillet

À 10h30 : Sous les mains du coutelier, Tomas Princ
Documentaire, République Tchèque, 2014, 4’
Ce court-métrage suit le travail d’Ignác Hloh. Ce coutelier tchèque crée ses couteaux à partir de matériaux de récupération. Le film suit le processus de fabrication d’un couteau élaboré à partir d’une pièce de métal et d’un morceau de bois trouvé dans son jardin.

À 16h30 : The Secret of Hanji Craft, Chul Heo,
Documentaire, Corée, 2013, 10’
Le papier coréen, particulièrement résistant et pouvant se conserver plus de 1000 ans, est confectionné grâce à une technique traditionnelle ancestrale, qui se transmet de génération en génération. Ce documentaire montre non seulement le processus de fabrication du hanji, mais permet aussi d’appréhender l’esprit qui anime l’artisan donnant naissance à ce papier.

Le samedi 15 juillet

À 10h30 : Gilles Jonemann, créateurs de bijoux et d’objets, Romain Claris
Gille Jonemann, créateurs de bijoux et d’objets, Romain Claris
Documentaire, France, 2010, 26’.
L’atelier du créateur de bijoux et d’objets Gilles Jonemann ressemble à un cabinet de curiosité. Pour Gilles Jonemann, le bijou n’existe pas sans le corps. Le documentaire nous transmet la passion de ce grand créateur qui a travaillé pour Hermès, la maison Morabito ou encore Per Spook.

À 16h30 : Agnès Roze, restauratrice de tableaux, Thomas Rault
Documentaire, France, 2015, 3’
La restauratrice Agnès Roze ressemble étonnamment aux tableaux qu’elle restaure. Hors du temps, délicate, Agnès prend un soin infini à redonner vie aux peintures : « Ce ne sont pas forcément des tableaux morts, ils sont juste endormis… ». Le visage rivé sur la toile, la restauratrice parle avec tendresse et passion de son travail qui trouve son accomplissement à ne pas être vu.

Le dimanche 16 juillet

À 10h30 : Feu, eau, air, Anne Murat & David Bart
Documentaire, France, 2015, 14’
Au Japon, Ysabel de Maisonneuve est fascinée par le contraste entre une nature à la fois délicate et violente. Avec des villageois, elle décide de couper des bambous et de les emballer dans des tissus de soie et de coton. Ceux-ci deviennent alors des volumes-emballages protégeant leurs secrets… Là commence le Shibori. Feu, Eau, Air est le portrait en creux d’une artiste sensible, pour qui le geste est avant tout un acte spirituel.

À 16h30 : Mil Mascaras, Kimiko Otaka,
Film expérimental, France, 2014, 4’
Chorégraphe, danseuse et céramiste, Kimiko Otaka s’est librement inspirée d’un personnage de son enfance, le célèbre catcheur aux mille masques « Mil Mascaras » pour réaliser ce film d’art. Fascinée par sa capacité à changer de masque sans jamais montrer son visage, l’artiste s’est plaqué sur la figure un bloc de trois kilogrammes de grès et de porcelaine, qu’elle façonne à sa guise, jour après jour, au gré de ses humeurs.

LE FIFMA

Le Festival International du Film sur les Métiers d’Art – FIFMA est une invitation à la découverte des métiers d’art dans le monde, à travers l’image et le cinéma.
Biennale créée à Montpellier par Ateliers d’Art de France en 1998, le festival s’est installé en 2016, en partenariat avec Est Ensemble, à Montreuil et à Pantin. À travers une large sélection de documentaires, de fictions et de films expérimentaux, ponctués de rencontres, d’expositions et d’autres événements invitant à l’échange et au partage, le FIFMA révèle les secrets d’un univers de la création bien singulier.
Il revient du 8 au 11 mars 2018, au cinéma Le Méliès de Montreuil et, pour le FIFMA des Écoles – parcours destiné aux écoles, collèges et lycées de Seine-Saint-Denis – au Méliès, au Ciné 104 de Pantin et au Cin’Hoche de Bagnolet.